Quai de Percé

RÉFORME MARITIME À PERCÉ

 

La Ville de Percé est d’avis qu’il est impératif d’avoir un nouveau quai pour le développement de son industrie touristique. Après plus de 3 ans de négociations avec le propriétaire du quai de Percé, Pêches et Océans Canada (MPO), nous avons réussi, non sans peine, à faire confirmer que le quai sera reconstruit en 2016-2017, aux frais du MPO, pour ensuite être cédé à la Ville une fois les travaux terminés à notre satisfaction. Le MPO a toujours gardé sa position : le quai de Percé ne fait plus partie de son mandat et, à défaut de trouver un repreneur, il sera démoli. Du côté du conseil municipal, la décision de reprendre le quai est toujours conditionnelle à son autofinancement par l’activité commerciale qu’il générera.

Dans cette éventualité, une réforme complète du fonctionnement actuel au quai de Percé est obligatoire et enclenchée. Par cette réforme, nous recherchons ici des revenus suffisants pour le maintien des nouvelles infrastructures, la fin de la sollicitation sur la rue et l’assurance d’un service maritime sécuritaire et de qualité supérieure.  Aucun élu, aucun ministère, ni aucune personne n’engagera la Ville dans un transfert si l’autofinancement de cette nouvelle infrastructure municipale n’est pas garanti et sa reconstruction assurée à la fin de sa vie utile.

C’est à partir d’avis financiers et légaux ainsi que des estimations de fréquentation que nous avons établi la portion financière minimale qui devra être retenue pour atteindre nos objectifs d’autofinancement. Dès la saison 2016, la Ville mettra en place les outils nécessaires pour mesurer de façon précise le nombre de personnes qui utilisent le service d’excursions en mer à partir du quai.

La Ville de Percé confiera la gestion du quai à une société qui devra être créée à cette fin; elle inclura la Ville, la SÉPAQ et d’autres partenaires et, à travers une billetterie unique (physique et virtuelle), elle générera des revenus de l’utilisation commerciale du quai municipal par différentes entreprises. À même les revenus ainsi générés, cette société de gestion devra minimalement réserver un fonds pour l’entretien annuel du quai, son entretien à mi-vie et sa reconstruction dans 30 ou 35 ans. 

Cette nouvelle société sera responsable également de la qualité et du développement du service, de la gestion et des profits de la billetterie, des ressources humaines, du réinvestissement et de la modulation de la tarification selon le rendement du fonds et autres. Elle rédigera les contrats et ententes avec les transporteurs et assurera leur mise en application et leur respect.

Les transporteurs seront à contrat avec le propriétaire par l’intermédiaire de la société. Tous les produits offerts par les transporteurs devront être vendus à travers la billetterie unique. Ils devront respecter les règles établies. Seule la gestion des bateaux, frais et équipages resteront à la charge des transporteurs.

La modernisation, le professionnalisme et le niveau de ventes élevé que nous apporterons à cette industrie, associés à de nombreuses économies d’échelle, favoriseront l’augmentation du nombre de touristes à Percé et, par la même occasion, l’accroissement des revenus de tous les partenaires.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

TROIS ANNÉES DE NÉGOCIATION

La Ville de Percé se réjouit de l'aboutissement de ces trois années de négociation avec Pêches et Océans Canada. En effet, le 31 juillet dernier 2015, la Ville de Percé applaudissait l'annonce de l'Honorable Gail Shea, ministre de Pêches et Océans, confirmant la reconstruction du quai de Percé dès l'automne 2016.

Engagement réforme maritime Percé

Communiqué du 28 janvier 2016 (Réforme maritime à Percé)

Communiqué du 31 juillet 2015 (La reconstruction du quai de Percé en 2016)

QuaiSoir_LMG2010